Sentinel-2 capture les salins du Maroc

On peut tout voir depuis l’espace ! Oui tout ! Même les petites graines de sel que vous consommez régulièrement on peut les voir avec Sentinel-2 ! En fait, avant d’arriver à votre estomac, le sel marin passe par une longue phase de production (Il y a un autre type de sel extrait des mines, peut être qu’on aura une autre occasion pour y parler). Au début on met de l’eau salé (eau de mer) dans des bassins assez grands nommés œillets. A l’aide du rayonnement solaire et de la température élevée l’eau commence à s’évaporer et la concentration du sel commence à accroître. Lorsque cette concentration atteint environ 250 g/litres (1) , le sel commence à se cristalliser et ainsi on récolte le sel ( Le mot récolter est correcte 😀 pour dormir plus intelligent on dit : récolter la fleur du sel ). Après cette longue histoire, je vous laisse avec deux images satellitaires de Sentinel-2 qui montrent l’évolution de ces œillets à Larache au Maroc.

Larache

PS : Pour votre santé, consommez le sel avec modération. !

Publicités

Incendie de la forêt de Mediouna vue de l’espace

Le samedi 1er Juillet 2017 une incendie s’est déclenchée à la forêt de Mediouna près de Tanger. Ceci coïncidait avec le passage du fameux satellite Sentinel-2 par le Maroc. Donc cette information sera traitée par notre loupe de géo-spatiale.

Pour évaluer l’ampleur des zones incendiées j’ai consulté les images fournies par Sentinel-2 : Une image optique (Comme n’importe quelle image que vous prenez par votre téléphone portable ), et une autre image composée des émittances infrarouges et rouge (Bandes 12/8/4) (Pour plus d’informations et éclaircissement consultez les liens : SWIR , pourquoi on utilise une composition infrarouge, composition colorée).

La forêt de Mediouna vue de l’espace : L’image gauche est à couleurs réelles, et l’image à droite représente la composition colorée décrite précédemment.

Comme le montre ces deux images, la satellite Sentinel-2 est capable de détecter les zones incendiées. Dans l’image optique (à couleurs réelles) on observe de la fumée dans le Nord-Ouest de la zone. Mais ceci n’est pas suffisant car on n’arrive pas à distinguer entre les zones incendiées et les zones où il y a juste de la fumée transportée par le vent. D’où l’intérêt des composition colorées en utilisant la bande infrarouge (12). Dans ces compositions les zones incendiées qui ont des fortes températures émettront plus dans l’infrarouge et le proche infrarouge et seront caractérisées par la couleur rouge/orange dans cette composition. C’est clair dans notre cas et on arrive facilement à détecter la zone rouge-orange qui est plus restreinte que la première.

De plus, à l’aide d’un Système d’Information Géographique j’ai digitalisé les zones incendiées et j’ai estimé leur surface qui est égale à peu près à 100.39 hectares. Cette surface est exactement supérieur 10 fois à la moyenne des surfaces perdues par une incendie au Maroc depuis 1960. (Le Maroc perd environ 3000 hectares de forêts chaque an à cause d’environ 290 incendies par an (~=10.34 hectare par incendie )(Source).

 

Le maroc vu de l’espace : Ep(01)

Lorsque je regardais le fameux documentaire :  « Le Maroc vu du ciel » je me suis dis pourquoi ne pas valoriser l’image du Maroc autrement avec un série d’articles et de montages intitulé : Le Maroc vu de l’espace. Ce dernier ne nécessitera pas autant de logistique et ni de ressources humaines et matérielles . Il suffit d’avoir une bonne connexion internet pour accéder aux bases de données de l’European Space Agency et une petite curiosité pour valoriser ces données à l’aide des logiciels SIG (Systèmes d’Information Géographique). Et comme mieux vaut tôt que tard comme on dit en arabe : خير البر عاجله , j’ai téléchargé une dizaine d’images satellitaires (Sentinel-2) montrant la beauté du Maroc et je les valoriserai à l’aide et je les rassemblerai prochainement dans une vidéo (Un court métrage :p ).

Trailer : Je vous file maintenant quelques images fascinantes qui figureront dans mon court métrage.

True color - 2017-06-27

Barrage Mohamed Ben Abdellah (Couleurs réelles)

RGB (12,8,4) - Short-wave Infrared - 2017-06-27

Barrage Mohamed Ben Abdellah (Fausses couleurs : en utilisant les bandes Infrarouges 12-8-4. Ceci permet de mieux identifier les zones couvertes par la végétation (zones vertes) )

True color - 2017-06-27(1).pngLa neige et le désert ! Près de la ville d’Errachidia les montagnes enneigées sont à quelques kilomètres du désert.

Amazing Moroccan mountain from space !

Ce n’est pas un tableau artistique ! C’est les montagnes d’Immouzer ( Moyen Atlas Marocain ) couvertes de la neige et vues de l’espace. C’est une image est acquise le 29 Janvier 2017 par le satellite Sentinel-2.

C’est difficile d’expliquer une telle distribution de la neige de première vue, mais des hypothèses pourront être mises :

  • Effet du vent lors de l’accumulation de la neige.
  • L’effet du rayonnement solaire : Les zones qui sont exposées au Sud reçoivent plus de rayonnement solaire et par la suite elles ont une fonte de neige plus rapide que les autres.

Bref, peut importe la raison, le résultat est impressionnant et on ne peut que dire WOW !

Parcelles agricoles marocaines vues de l’espace

Je me suis basé sur une série d’images satellitaires à très haute résolution spatiale (20 m) datant d’Octobre 2016 jusqu’à la fin de mai 2017 pour suivre l’évolution de parcelles agricoles de la région de Sidi Slimane à l’ouest du Maroc. (voir le GIF)

output_YMMkwb

Ces images comme vous l’avez vu permettent d’identifier avec une grande précision les périodes de croissance ( Zones vertes vers Mars – Avril 2017 ) et la période de récolte (Mai 2017).

Vous pouvez vous aussi vous amusez à regarder les zones que vous souhaitez à partir des images Sentinel-2 qui sont offertes gratuitement sur la plateforme :

http://apps.sentinel-hub.com/sentinel-playground/?lat=40.4&lng=-3.730000000000018&zoom=12&preset=1_NATURAL_COL0R&layers=B04,B03,B02&maxcc=20&gain=1&gamma=1&time=2015-01-01|2017-06-20&cloudCorrection=none&atmFilter=&showDates=false&evalscript=

Dans les prochains articles, je détaillerai les différentes options de visualisation et d’interprétation de ces images, ainsi que leurs usages.

 

 

 

A propos de ce blog

Bonjour à tous !

Mon plaisir dans ce blog est de vous rapprocher de différentes branches de science en mettant en exergue la phase artistique de chacune d’entre elle ! En général, les thématiques que j’aborderai seront liées aux mathématiques, la météorologie, et la télédétection ( C’est l’art des images satellitaires xD ). Mais ce n’est pas tout je m’amuserai de temps à autre à me resquiller dans d’autres domaines.

De plus, je pourrai publier le journal de mon expérience scientifique et académique ( Je suis ingénieur un ex taupin en classes préparatoires (MP), ingénieur en SIG et actuellement doctorant en « 404 not found » … impossible de décrire mon sujet de recherche en une seule ligne, il me faudra n articles pour le faire.).

Bon, je vous souhaite la bienvenue ! See you soon.